Caroni 18ans 2000 Replica

Caroni 18ans 2000 Replica

SFr. 290.00
Prix unitaire par
Taxes incluses.
Ajoutée au panier!
Afficher le panier or continuez vos achats.

Type d’alcool  : Rum 

Marque : Caroni 

Provenance : Trinidad 

Volume : 70cl

Degré : 51,4°

Caroni 18 ans 2000 Replica est un millesime qui a été embouteillé en 2018 pour fêter l’anniversaire des 100 ans de Caroni. Cette distillerie de Trinidad & Tobago bien connue des amateurs de rhum puissants a fermé au début des années 2000.

La bouteille est une réplique d’un Caroni des années 1940.

Le rhum est un assemblage de plusieurs millésimes 2000, vieilli à 100% à Trinidad, sous les tropiques.

Au nez, quelle gourmandise et quelle générosité ! On avait oublié que Caroni pouvait être aussi bonhomme et jovial. Voici de la matière pour passer un bon moment, une bonne tranche de rhum bien épaisse. À la limite des arômes pâtissiers (crème d’amande, raisins blonds secs), des fruits secs comme les dattes, et de la lourdeur des rhums de tradition anglaise, le rhum roule sous le nez et s’étale avec aise. Les notes goudronnées typiques ont été avalées et digérées par le reste, elles apparaissent sous forme de pâte de coing, de noyau ou de bois toasté. Le solvant continue de s’aérer, il se teinte d’encaustique et de caoutchouc.

Le boisé prend beaucoup plus d’importance avec l’aération. On pense alors au pont d’un vieux bateau, ciré et maltraité par le soleil et le sel. On imagine aussi la graisse des moteurs, le tabac brun que chiquent les marins, le petit carré de zan pour se redonner du courage. La pâte d’amande est devenue plus sèche, la pâte de coing a un air pimenté, des fruits il ne reste définitivement que les noyaux. La gourmandise s’est un peu éloignée, mais l’aventure continue avec du pain d’épices et des fruits à l’eau-de-vie. Le rhum ne s’est pas épuisé, loin de là, il a évolué.

L’entrée en bouche est fraîche et très fruitée, très gaie et finalement très loin des clichés associés aux rhums de cette distillerie. Les fruits rouges et noirs sont rayonnants et frais, les poires et les coings sont éclatants et la texture est fluide. Assez vite, la fraîcheur se retrouve entretenue par l’anis, le carvi, la réglisse, et un clou de girofle qui commence à engourdir légèrement les papilles. Le bois se pose avec quelques cendres et l’on se dit que le rhum est assez léger au final. Cela ne lui enlève pourtant en aucun cas sa complexité, car il continue de rayonner en notes confiturées et en sucs de fruits, exotiques ou non mais en tout cas gorgés de soleil.

La finale voit passer quelques notes goudronnées légères, et le rhum ronronne en crème d’amande et de pistache, avec une longueur interminable de noyau.

« Peut-être le Caroni le plus recommandable pour qui voudrait découvrir la légende. Gourmandise, douceur et complexité, c’est un sacré séducteur… »